Cher lecteur fidèle, généralement je vous décris les évolutions les plus étonnantes et les plus marquantes du marché de l’électricité. Mais, les événements récents m’ont incité à mettre sous la loupe une autre source d’énergie, notamment le pétrole.

En effet, les marchés internationaux du pétrole ont connu un événement sans précédent : le prix du pétrole est descendu en dessous de 28 dollars le baril. Par conséquent, le pétrole brut est devenu en Inde moins cher que la bouteille d’eau (1). Durant la période 2012-2014, le prix était relativement stable autour de 100 dollars le baril et tout le monde pensait que ce nouveau prix était « normal ». Mais depuis lors, une série de facteurs importants ont changé. Les USA ont découvert plus de champs de pétrole, la croissance de l’économie chinoise s’est mise à ralentir et les gros producteurs du Moyen-Orient ont refusé de réduire la production (2). À première vue, un prix du pétrole bas est une bonne nouvelle pour Monsieur Tout-le-Monde. La baisse des prix de l’énergie a fourni en 2014 une économie de 185 euros aux familles par rapport à l’année précédente (3).

Mais à long terme, si le prix reste bas, des conséquences moins positives pourront également apparaître. Différents pays exportateurs de pétrole comme la Russie, le Vénézuéla et le Nigéria auront des problèmes et pourront avoir un impact négatif sur l’économie mondiale. Heureusement, en Europe, nous pouvons encore bénéficier entre-temps d’un prix inférieur à la pompe. Malheureusement, nous allons très rapidement voir disparaître cet avantage par l’intermédiaire de la hausse de notre facture d’électricité.

Sources: